«CHOISIR» LES RELATIONS EXTRA-CONJUGALES

«CHOISIR» LES RELATIONS EXTRA-CONJUGALES

Aventure passagère, liaison clandestine, échangisme, partage permissif de partenaires: les relations sexuelles à l’extérieur du couple original sont de plus en plus expérimentées.

Les nombreux bouleversements des valeurs traditionnelles dans les sociétés occidentales des 40 dernières années ont modifié considérablement les comportements reliés aux valeurs sexuelles. De là à parler de relations extra-conjugales, il n’y a qu’un pas. Jadis, il était davantage question d’infidélité ou d’adultère.

Un humoriste a défini la fidélité comme étant l’art de pratiquer l’adultère seulement par la pensée! Maintenant, on passe carrément à l’acte (sans jeux de mots), en choisissant d’autres types de relations extra-conjugales. Mais attention! Ces nouvelles réalités ne signifient pas pour autant que leur nombre devient une norme. Suite à un sondage où l’on demandait: «Considérez-vous les comportements suivants comme immoraux?», les relations extraconjugales arrivaient au 12e rang sur 20 (59 %) mais on notait que ces actes étaient jugés encore plus immoraux pour les femmes. Morale élastique pour les hommes! (Journal de Mtl, 27 sept 2011).

Nouvelles formes de relations extra-conjugales

Ces relations portent différents noms : couple ouvert, mariage ouvert, relations multilatérales, relations paraconjugales, polyamour. Depuis la décriminalisation de ces pratiques sexuelles et leur visibilité sur le web, comme le mélangisme (qui rend parfois le couple bien mélangé…) et l’échangisme à 3, ou à 4 partenaires ou plus, ces formes de libertinage suscitent un attrait certain et une curiosité grandissante. Buffet à volonté!

Réalité salutaire ou angoissante?

Certains adultes sont heureux de vivre dans les années 2 000 et d’opter pour autre chose que la monogamie. Pour d’autres, ce choix s’avère un exercice plutôt vertigineux. Angoissant parce que le couple conclut souvent implicitement, à tort ou à raison, que les deux partenaires ont les mêmes perceptions du respect de la fidélité : chacun se fait confiance, advienne que pourra. Pour certains individus, c’est la torture à l’idée d’être trompés ou de ne vivre que la monogamie.

Définir les règles

La communication franche et ouverte dans le couple demeure encore la meilleure solution face aux attentes de la fidélité. Ça ne signifie pas qu’il sera à l’abri des intempéries. Nombreux et nombreuses sont les infidèles qui ne se seraient jamais cru capables de transgresser la règle de la fidélité pourtant si chère à leurs yeux.

Encore en 2011, l’infidélité est l’un des motifs qui conduisent le plus souvent les hommes et les femmes à fréquenter les bureaux de thérapeutes. À cela s’ajoutent les couples en crise suite à la transgression d’une ou des règles pour lesquelles les deux partenaires s’étaient pourtant engagés de bonne foi pour d’autres formes ouvertes de relations extraconjugales. Ou encore, des couples réalisent après coup que certains choix dits ouverts nuisent à leur relation.

Ce qu’il faut retenir

Les règles de la fidélité n’ont jamais été aussi bouleversées que maintenant. Monogamie, couple ouvert, échangisme, polyamour, séparation : Aucune de ces options ne permet de vivre le nirvana amoureux! Chaque couple doit trouver sa propre vitesse de croisière et appeler un chat, un chat. À preuve, la réponse d’un mari qui trompait sa femme : je ne la trompe pas, elle le sait!

Le recours à un thérapeute dans un moment où le couple est à la dérive est un choix judicieux. Il n’est pas là pour juger de la façon de vivre des partenaires, mais sert plutôt de phare dans la tempête. Tous les choix demeurent possibles à cette seule condition que ce type d’expérience soit vécue dans le respect et les attentes de chacun.

Par Nicole Desjardins, M.A.

Sexologue et psychothérapeute

Thérapeute spécialisée de la thérapie de couple et familiale

819-320-0234  Val-Morin, Laurentides

450-530-6630  Ste-Rose, Laval

Pour lire mes chroniques sur la sexualité: www.sexologuelaurentides.com

Article sur le polyamour:  http://exruefrontenac.com/nouvelles-generales/societe/35920-societe-polyamour

Les commentaires sont fermés.